Chargement…

 Principe de fonctionnement du poêle de masse

Un poêle de masse ou poêle à accumulation est un appareil de chauffage principal. Ce type de poêle à bois, généralement alimenté avec des bûches, peut aussi fonctionner avec des granulés de bois. Suivant sa conception, il pèse entre 500 kg et une tonne. Sa masse constituée de matériaux lourds (briques réfractaires) stocke l’énergie d’une flambée quotidienne unique et intense (entre 1 et 3 heures) et restitue longuement la chaleur une fois le feu éteint (jusqu’à plus de 24 heures).

Toute la quantité de bois nécessaire (de 5 à 20 kg suivant la taille du foyer) pour chauffer l’habitat est brûlée en une seule fois, ce qui induit des températures élevées dans le foyer et permet d’obtenir une combustion complète et peu polluante. L’accumulateur est conçu pour absorber une majorité d’énergie issue de la combustion. Quand elles quittent le poêle, les fumées sont donc considérablement refroidies.

La chaleur accumulée est diffusée principalement par rayonnement et dans un pourcentage moindre par convection sur une durée allant jusqu’à plus de 24 heures. Avec un rendement pour la plupart supérieur à 80%, ces poêles font partie des appareils de chauffage au bois les plus performants.

Ainsi la plupart des habitations disposant d’un poêle à accumulation n’ont pas besoin d’appareil de chauffage supplémentaire. Mais ce mode de chauffage par rayonnement implique qu’il soit placé au centre de l’habitat. La plupart des poêles de masse actuels sont placés dans la pièce principale ouverte sur le salon, la salle à manger et la cuisine.

Le rendement de combustion

De 80 à 90% de l’énergie du bois est effectivement transformée en chaleur. Cette performance est due à la combustion presque parfaite qui a lieu dans les poêles de masse.

L’accumulation de chaleur

L’accumulateur est ce qui constitue la masse du poêle à proprement parler. La chaleur est stockée dans l’accumulateur, qui fait office de conduits de fumée. Les fumées partent du foyer et passent dans l’accumulateur où elles lui cèdent la chaleur (en d’autres termes, l’accumulateur capte l’énergie sous forme de chaleur). Les gaz brûlants doivent donc circuler dans des conduits internes du poêle sur toute sa hauteur, avant d’être expulsés par le conduit d’évacuation, ceci afin de récupérer le maximum de chaleur de combustion.

Une chaleur douce pour un chauffage confortable

La chaleur accumulée dans la masse du poêle est restituée pendant de longues heures, principalement par rayonnement sous forme de chaleur douce et homogène. En effet les parois externes du poêle ont une température de surface agréable, équivalente à celle d’un radiateur en fonte. Ce rayonnement, comparable à celui du soleil, réchauffe directement les murs et procure une sensation de confort incomparable. Ce type de chauffage à la fois sain et agréable est particulièrement recommandé. Le chauffage par rayonnement permet aussi une bonne régulation de l’hygrométrie intérieure de l’habitation (le taux d’humidité relative de l’air d’une habitation doit être compris entre 40 et 60%).

Un poêle qui chauffe à la fois vite et longtemps

Les masses judicieusement réparties entre l’enveloppe et le cœur du poêle, permettent à une partie de la chaleur de traverser rapidement l’enveloppe, le reste de la chaleur étant stocké au cœur du poêle pour une réactivité exceptionnelle et une restitution longue durée.

Les poêles à accumulation ont de nombreux avantages :

  • La chaleur rayonnée est douce et constante, elle donne une sensation de bien-être même avec des températures de 19°C dans la pièce. Une seule flambée permet de chauffer la maison pendant 24 heures. La flambée est courte, sans nécessité de faire durer les braises comme dans les poêles ou cheminées à foyer fermé classique, ce qui implique moins d’attention et de réglages.
  • Du fait de l’excellent rendement, la consommation en bois est assez faible.
  • Le poêle à accumulation peut brûler n’importe quel type de bois, y compris les résineux. Cela permet donc de faire des économies sur ses achats de bois, en pouvant choisir autre choses que du bois dur (chêne, hêtre, …).

Conception du poêle de masse

  • Un poêle de masse se caractérise par son poids total, qui définit sa capacité à stocker l’énergie. La taille de son foyer est déterminée en fonction de la quantité de bois nécessaire pour chauffer l’habitat durant 24 heures. L’emploi d’un béton réfractaire est indispensable pour la réalisation du cœur du foyer.
  • Les parties autres que le foyer seront réalisées en briques réfractaires rouges de format 5 x 10,5 x 22 cm, ce qui constituera l’essentiel de la masse du poêle. Pour vous éviter de nombreuses coupes, vous trouverez chez les fabricants spécialisés des demi-briques dans le sens de la longueur (5 x 10,5 x 10,5 cm) et de la largeur (5 x 5 x 22 cm).
  • Traditionnellement, les poêles de masse sont ornés de carreaux de faïences artisanales.

Ce qui fait un vrai poêle de masse c’est avant tout :

  • Sa chambre de combustion.
  • Son circuit de chaleur interne qui doit être le plus long et le plus lent possible pour que l’échange ait le temps de se faire avec la brique.
  • Une masse importante, sans être excessive, de 500 kg à une tonne est un bon choix. L’emploi d’une brique réfractaire issue d’argile naturelle sans adjuvant est idéal pour constituer la masse du poêle.
Comment construire son four en briques réfractaires ?