Chargement…

 Construisez vous-même votre four à pain / pizza

Elévation du socle

Il faut un support pour le four : c’est le socle qui n’a d’autre fonction que de placer la sole à un niveau accessible. Il est formé d’une dalle réalisée en mortier de chaux ou de ciment qui supportera la construction. L’espace situé sous le socle servira au stockage du bois.

Pose de la sole

La sole est la partie du four qui repose directement sur le socle, et sur laquelle on va faire le feu puis poser les aliments à cuire. Elle va subir des chocs mécaniques dus au bois et à la pelle du boulanger. Elle subira aussi des chocs thermiques avec  son échauffement rapide et intense.

Matériaux pour la sole

La sole est réalisée en briques réfractaires et alimentaires fabriquées à partir d’argile rouge naturelle sans adjuvant (éviter les briques de couleur claire contenant des résidus impropres au contact avec les aliments).

Utiliser des briques réfractaires carrées de format 30 x 30 cm ou rectangulaires de format 40 x 30 cm pour obtenir une surface avec un minimum de joints qui pourraient gêner le glissement de la pelle, des pains ou des plats.

L’épaisseur de la sole est primordiale : une épaisseur de 5 cm est idéale pour stocker suffisamment de chaleur et éviter un refroidissement trop rapide.

Pose de la sole

  • Immerger au préalable dans l’eau pendant 1 heure les briques qui serviront à réaliser la sole.
  • Sur une feuille de carton, tracer un cercle du même diamètre que le diamètre intérieur du four, puis le découper afin d’obtenir un patron. Disposer les briques bord à bord sur une surface plane, puis poser le patron dessus. Détourer le carton avec un crayon. Une fois le cercle reproduit sur les briques, retirer le patron et découper les briques avec une disqueuse.
  • Faire un lit de chaux maigre de 5 cm d’épaisseur sur le socle du four.
    Composition : 1 part de chaux hydraulique pour 2 parts de sable.
  • Poser les soles bord à bord sur le lit de chaux. Une fois toutes les briques posées, les taper au maillet afin d’aplanir la surface.
  • Les joints seront faits ultérieurement juste avant la première cuisson :
    • Étaler de la farine sur la sole du four.
    • La faire pénétrer dans les interstices des briques avec une balayette.
    • Ne pas utiliser de sable car vous le retrouveriez dans les aliments.

 

Construction de la bouche du fourfour brique

La bouche permet l’introduction du bois et du pain dans la chambre du four. Son ouverture permet de régler le tirage durant la période de feu. Elle doit aussi permettre le passage pour réaliser des interventions dans la chambre comme le remplacement de briques de la sole par exemple.

Construction de la bouche

  • Immerger au préalable dans l’eau pendant 1 heure les briques.
  • Poser une rangée rectiligne de briques contre la sole qui servira de support à la bouche.
  • Pour réaliser l’arc de la bouche, on utilise un coffrage en bois ou en polystyrène. Procéder au montage en utilisant des briques réfractaires rouges de format 5 x 10,5 x 22 cm et un mortier de chaux hydraulique.
    Composition : 5 seaux de chaux et 6 seaux de sable pour 10 litres d’eau.

 

Montage du dôme

Le dôme sert de masse d’accumulation pour la chaleur dégagée par le feu. Sa forme en demi-sphère favorise une bonne circulation de l’air et de la chaleur ainsi qu’une concentration du rayonnement.

La hauteur de la chambre en son milieu ne doit être ni trop haute ni trop basse. Le rapport entre le diamètre de la chambre et sa hauteur centrale va conditionner toute la géométrie du four. Traditionnellement on observe une hauteur intérieure d’environ 45 cm pour un diamètre de 1 m.

Montage du dôme

  • Immerger au préalable dans l’eau pendant 1 heure les briques.
  • Maçonner la première rangée de briques tout autour de la sole : c’est la ceinture du dôme que l’on monte directement à plat sans l’aide d’un coffrage.
  • Recouvrir la sole avec un carton pour la protéger.
  • Pour continuer la maçonnerie il va falloir une sorte de coffrage que l’on obtient avec une boule de sable à la dimension exacte de la chambre du four. Il faut mouiller le sable et bien le tasser. Le sommet de votre boule correspondra à la hauteur intérieure de votre four. Il suffira de poser les briques contre, tout autour et jusqu’en haut.
  • Utiliser des briques réfractaires rouges de format 5 x 10,5 x 22 cm (éviter les briques de couleur claire contenant des résidus impropres au contact avec les aliments). Pour vous éviter de nombreuses coupes, vous trouverez chez les fabricants spécialisés des demi-briques dans le sens de la longueur (5 x 10,5 x 10,5 cm) et de la largeur (5 x 5 x 22 cm).
    Pour le scellement, employer un mortier réfractaire ou un mortier de chaux hydraulique.
    Composition : 5 seaux de chaux et 6 seaux de sable pour 10 litres d’eau.
  • Une fois le dôme terminé, on évacuera le sable par la bouche du four.

 

Enduit extérieur

Il est souhaitable que la chaleur emmagasinée dans le dôme soit restituée vers l’intérieur et non vers l’extérieur. Le dôme doit donc être enveloppé par une couche isolante.

On utilisera un enduit à la chaux directement appliqué sur les briques.
Composition : 1 part de chaux hydraulique pour 2 parts de sable.

Laisser sécher 2 à 3 semaines avant la première utilisation.

 

Première mise en chauffe

Ne pas faire un feu trop vif afin d’éliminer progressivement l’humidité. Ne pas utiliser de bois de cagette pour éviter les grandes flammes et la fissuration du four.  Faire une chauffe douce et progressive d’une durée de 24 heures.

 

Comment construire son four en briques réfractaires ?